St Benedictus Abdij - Achel
- Histoire de l'abbaye - L'arrivée à Achel...

A l'entrée du village, on mit pied à terre et les moines se dirigèrent en procession vers l'église de la paroisse. En les voyant passer, les habitants s'agenouillaient et leur demandaient de les bénir : scène d'un autre âge, vraiment touchante. Après un salut solennel à l'église, le cortège se remit en marche pour gagner le Monastère Lorsque celui-ci apparut dans la verdure des grands arbres, les religieux entonnèrent les Litanies de la Sainte Vierge pour se mettre sous sa protection. Enfin, c'est au chant enthousiaste du Psaume « Laetatus sum » qu'ils pénétrèrent dans leur nouvelle demeure. Arrivés dans la vieille église du couvent, ils se prosternèrent pour réciter le « Miserere » et quand ils eurent terminé les prières prescrites pour les religieux qui reviennent de voyage, un « Te Deum » solennel clôtura la petite cérémonie.

Le même soir, arrivait Dom Martin : le lendemain, il procéda à la reconsécration de l'église et dès ce jour, on reprit la vie régulière.

Dom Joseph-Marie de Moock (voir image), premier Prieur, gouverna la communauté de 1839 à 1868 il restaura les vieux bâtiments et y ajouta l'hôtellerie et les ateliers, ainsi qu'une brasserie, créée en 1850. Il porta ses efforts sur l'amélioration des terrains afin d'augmenter la production agricole. Il eut une grande influence spirituelle sur les hôtes, retraitants, prêtres, officiels, magistrats et, par cela, le monastère fut très connu, en Hollande surtout.

Le successeur de Dom Joseph-Marie de Moock, Dom Bonaventure Hoes, 2éme prieur jusqu'en 1871, fut élu 1er abbé de Notre-Dame de Saint-Benoît le 10 mai 1871 et béni le 3 novembre par Monseigneur de Montpellier, évêque de Liège

 

Précédente / Vorige / Previous Suivante / Volgende / Next