Chimay (abbaye Notre Dame de Scourmont)

- Histoire de la brasserie de Scourmont

Dès le début de son supériorat, le père Hyacinthe Bouteca songea à doter le monastère d'une brasserie qui assurerait, à côté de l'exploitation de la ferme, des revenus suffisants pour faire vivre une communauté toujours plus nombreuse.

Il faut rappeler avant tout qu'aux talents d'architecte, le père Hyacinthe joignait les qualités très pratiques d'entrepreneur, de conducteur de travaux, voire de maçon.

C'est pourquoi lors de la démolition de la ferme-école, en fin d'année 1859 et pendant l'année suivante, il organisa ces travaux afin que les pierres, briques et charpentes récupérées pussent servir à la construction des étables, des citernes et de la nouvelle brasserie dont il achevait de dessiner les plans. 

Les frères convers furent chargés d'assister les ouvriers spécialisés qui, à l'aide de dynamite, entamèrent le creusement des puits de la brasserie.

Il n'existe aucun document précisant la date à laquelle on sollicita la faculté d'établir la brasserie mais par contre l'abbaye possède la copie de la pièce officielle, du 28 Novembre 1861, qui autorise cette création.

Les bâtiments de la brasserie, comme ceux de la laiterie d'ailleurs, furent achevés en 1862. Les dernières autorisations furent délivrées début 1863 par les membres de la Députation permanente du conseil provincial du Hainaut, qui arrêtaient, en leur séance du 10 Janvier 1863 que "le Sieur Bouteca Liévin est autorisé à établir pour le service de la Trappe, à Forges, deux machines à vapeur destinées, l'une, de la force de 8 chevaux pour faire mouvoir les meules et les accessoires d'une brasserie, l'autre, de la force d'un cheval, pour battre le beurre, appareils alimentés par deux chaudières à vapeur"

L'autorisation du Gouverneur fut prise le 31 Janvier 1863. Toutes les exigences de la loi étant enfin satisfaites, on put s'occuper alors de faire de la bière ...

Précédente / Vorige / Previous

Suivante / Volgende / Next

 

Vue de la brasserie vers 1900

Vue du remplissage vers 1900