Rochefort (abbaye Notre Dame de St Rémy)

- Histoire de l'abbaye - Les origines

Dans le pays de Rochefort, la terre arable est relativement pauvre : aux champs de froment et d'avoine on préfère donc les prairies plantées d'arbres fruitiers et les hautes futaies : c'est une région d'élevage en même temps qu'une réserve forestière ; c'est aussi un pays d'excursion dont les sites et les horizons sont recherchés des artistes pour leur beauté grave, austère même.

Comme tel, il convenait à des moines : en fait, ce furent d'abord des moniales cisterciennes qui y vécurent pendant un peu plus de deux siècles. En l'an 1229, en effet, Gilles de Walcourt, Seigneur de Rochefort, fondait pour elles une abbaye qui fut appelée "Succursus Dominae Nostrae" "Secours Notre Dame". Au XVème Siècle, les vocations diminuent, la ferveur tombe. En 1464, les moniales de St Rémy s'en furent occuper Felipré (près de Givet) mieux approprié à leur condition, tandis que les moines de ce monastère venaient à Rochefort et le 11 Novembre 1464, Arnould de Maison-Neuve fut élu premier abbé.

L'abbaye connaît alors une période de tranquillité relative jusqu'au milieu du XVIIème siècle. Le 1er Mai 1650, les troupes Lorraines, sous le commandement du Baron De Châtelet, pillèrent l'abbaye et marquèrent leurs brigandages d'une profanation de l'Eucharistie. Les armées de Condé, en 1653, achevèrent de détruire par l'incendie ce que les Lorrains avaient épargné.

Les moines revinrent en 1664 pour relever leurs ruines. L'église fut reconstruite en 1671. La tranquillité dura un bon siècle, mais la ferveur religieuse était émoussée et quand éclata la révolution, le nombre de religieux était bien réduit.

Suivante / Volgende  / Next