Rochefort (abbaye Notre Dame de St Rémy)

Résumé

1229
Gilles de Walcourt, Seigneur de Rochefort, fonde pour des moniales cisterciennes une abbaye appelée "Succursus Dominae Nostrae" "Secours Notre Dame".
1464
Les moniales de St Rémy vont occuper Felipré (près de Givet), tandis que les moines de ce monastère viennent à Rochefort.
1595
Premiers témoignages de l'existence d'une brasserie à Rochefort
1650
Les troupes lorraines, sous le commandement du Baron De Châtelet, pillent l'abbaye.
1653
Les armées de Condé achèvent de détruire par l'incendie ce que les Lorrains avaient épargné

1664
Retour des moines pour relever les ruines.

1755
La discipline laisse à désirer à Rochefort. Une ordonnance est prise, interdisant de fumer et de jouer aux cartes...

1792
Le Pape sécularise l'abbaye et autorise les moines à porter le titre de chanoine

1796
L'abbaye est vendue

1887
L'abbaye est rachetée par l'abbé Sény, qui en fait donation à l'abbaye d'Achel.
1899
On installe une petite brasserie à Rochefort. L'abbaye d'Achel, qui a repeuplé Rochefort, brasse déjà depuis presque 50 ans...
1914
Le Frère Paulin Cattoir prend les commandes de la brasserie. Il sera ultérieurement remplacé par son frère, puis reprendra cette place en 1941.
1952
Achat de nouveaux matériels pour améliorer la technique de brassage et la qualité de la bière, avec l'aide des moines de Chimay et du professeur De Clerck.
1953
Première mise en vente de la nouvelle bière de Rochefort, plus forte que les précédentes
1960
Installation de la nouvelle salle de brassage
1974
Rénovation des installations

Précédente / Vorige / Previous