Westmalle (abbaye N.Dame de la Trappe du S.Coeur)

- Histoire de l'abbaye - Les origines

C'est dans les plaines de la campine anversoise qu'est situé le monastère de Notre Dame du Sacré-Coeur, sur le territoire de la commune de Westmalle. La campine anversoise fait partie de la basse Belgique, représentée par une plaine tantôt verdoyante, tantôt sablonneuse qui, de l'Ouest et du Nord jusqu'à l'Est, embrasse la Flandre Maritime, la Flandre intérieure et la Campine.

C'est à la révolution française que nous devons aujourd'hui l'existence de l'abbaye de Westmalle. En effet, la Révolution ayant supprimé tous les monastères en France, un groupe de moines de l'abbaye française de Notre-Dame de la grande Trappe, s'était réfugié en Suisse, à la Val-Sainte, sous la direction de dom Augustin de Lestrange. C'était en Avril 1791. Il avait été convenu, avec le Sénat de Fribourg, que sa communauté ne dépasserait pas vingt-quatre membres, mais les postulants, attirés par la réputation de sainteté des moines exilés, affluaient de toutes parts : il fallut songer à créer de nouveaux monastères.

Dom Augustin se décida alors à essaimer en Amérique, où le catholicisme faisait des progrès. Le 28 Août 1793, il mit en route trois religieux : Dom Jean Baptiste, cellérier de la Val-Sainte ; Dom Eugène de Laprade, autrefois page à la cour de Louis XVI et qui avait fait son noviciat à ND de la grande Trappe à Soligny, avant la révolution ; enfin, un Frère donné, Jean-Marie de Bruyne.

Tandis qu'ils faisaient halte à Gand, lors d'une tournée de quêtes pour leur monastère de la Val-Sainte, avant leur départ pour l'Amérique, ces trois religieux entrèrent en contact avec Monseigneur Nélis, l'évêque d'Anvers, lequel leur fit savoir qu'il serait très heureux d'avoir des trappistes dans son diocèse et leur demanda de s'y établir.

Les religieux, qui avaient pour mission d'aller en Amérique, et non pas fonder un monastère en Belgique, consultèrent leur abbé, qui les autorisa à répondre aux désirs du prélat.

Un riche négociant, M. De Wolf, ouvrit alors une souscription qui permit d'acheter, à 16 Kilomètres d'Anvers, près de Westmalle, un terrain propice à l'établissement d'une abbaye, qui était connu sous le nom de " Nooit Rust ", c'est à dire "Jamais de repos"...tant ses terres étaient ingrates à cultiver. Tout allait alors pouvoir commencer...

Suivante / Volgende / Next