Westmalle (abbaye N.Dame de la Trappe du S.Coeur)

- Histoire de la brasserie de Westmalle (2/2)

La grande guerre met un frein aux activités de l'abbaye, qui reprend activement à partir de 1921. Les propres besoins de l'abbaye, l'incertitude de l'époque qui connaît une crise économique conduisent le père Tarcisius à prendre la décision d'augmenter le rendement de la brasserie, seul moyen de faire face aux défis que pose l'avenir à la communauté de Westmalle.

En 1926 et 1929, un homme du nom de Hendrik Verlinden vient en aide aux trappistes de Westmalle qui éprouvaient des difficultés avec leurs bières « Dubbel Bruin » et « Extra Gersten ». Celui ci fondera également sa brasserie et lancera les fameuses bières Witkap Pater

Des agrandissements sont réalisés, mais il est nécessaire de construire une nouvelle brasserie. Cette décision est prise le 2 Septembre 1933, lorsque la communauté, réunie en Chapitre, approuva la construction d'une brasserie entièrement nouvelle. Le 5 Janvier de l'année suivante, la construction de celle ci put commencer. C'est à partir de ce moment qu'on démarra à plus grande échelle la commercialisation de la bière de Westmalle. Une source de revenus stable venait d'être trouvée par l'abbaye et lui permettrait aussi de mener à bien ses oeuvres sociales. La construction dure environ un an, pendant lequel l'ancienne brasserie continue de fonctionner. En 1934, la nouvelle brasserie, au faite de la modernité, commence à produire la bière trappiste.

Parallèlement, en 1932, le prieur de l'abbaye de Westmalle dépose le mot "trappistenbier" pour les bières de Westmalle. Ce dépôt de nom est effectué de nouveau en 1933 par l'ASBL Abbaye de Westmalle. Le 19 novembre 1935, Westmalle dépose le modèle d'une bouteille de bière sur le goulot de laquelle sont sablées les lettres A et W ; le 28 décembre de la même année est déposée la bouteille qui est toujours utilisée actuellement.

On produit alors principalement les bières suivantes : L' "Extra", la "Dubbel Bruin" et la "Blond". La triple est lancée dans les années 1950 en remplacement de la "blond" et connaîtra le grand succès que l'on sait.

La fabrication est allée croissante au fil des ans. D'une consommation de 400 tonnes de malt en 1934, elle atteint aujourd'hui au moins 3500 tonnes servant à produire près de 130.000 hectolitres de bière. La brasserie offre des équipements constamment modernisés, les étapes de fabrication sont contrôlées par ordinateur, et la nouvelle salle d'embouteillage (2002) offre des performances du meilleur niveau.

Précédente / Vorige / Previous

 

 

Bouteilles sablées (~ 1935)

 


Etiquette d'un dépositaire