Trappist Westvleteren 'Dubbel'(cuvée 1997, dégustée en 1997, capsule verte)

Réservée aux moines, cette bière blonde pâle et lumineuse, possède une mousse blanche serrée et stable. Sa saturation est moyenne et on observe un léger trouble du à la levure. Au nez, on a des arômes fins d'agrumes et de houblon frais doux et fruité. En bouche : belle entrée, attaque ample, amertume longue et très sèche. La bouche est assez ronde, légère et fraîche, puis apparaît une pointe de post-amertume acide. Son corps est équilibré, et son étalement assez long. Elle réussit l'étonnante alchimie d'un goût bien affirmé et d'une faible teneur en alcool (4% alc/vol). Un vrai grand cru, très étonnant. Lorsque, au magasin de l'abbaye, un moine m'en a remis une bouteille, ce dernier m'a dit "surtout n'en parlez pas autour de vous, nous craignons qu'on vienne nous en demander." : on le comprend aisément... Elle est aujourd'hui remplacée par la "blond" (Appréciation : )


Le quarté gagnant...